Les superbes plages de Faraid Head, Durness et Oldshoremore

Un immense coup de cœur pour les plages des alentours de Durness, sur la North Coast 500 au nord-ouest de l'Ecosse. Sable blanc, eau turquoise, peu de touristes, un délice !

Suite de notre road-trip en Ecosse. Nous quittons l’intérieur des terres et le parc national des Cairngorms avec une seule idée en tête : aller voir la mer. Et pas n’importe laquelle. C’est à l’extrème nord-ouest de l’Ecosse que nous nous rendons. Là où les plages sont réputées pour être majestueuses. Là où les auteurs du Guide du Routard et du Lonely Planet se sont enthousiasmés. Là où les touristes se font rares. De Tongue à Scourie en passant par Durness, nous suivons la North Coast 500, prêts à nous en mettre plein les yeux et bien décidés à laisser le sable chatouiller nos doigts de pieds.

Faraid Head : une magnifique rando entre plages, dunes et falaises

Avec cette randonnée, nous commençons très très fort notre périple sur la North Coast 500. La nuit au camping a été fraîche et venteuse, mais le bulletin météo nous promet un beau soleil. Alors c’est de bon matin que nous nous approchons de Balnakeil, pour voir si les plages de Faraid Head tiennent leurs promesses. Et nous ne sommes pas déçus ! Depuis le parking, la première plage, toute de sable blanc, semble très prometteuse. Nous sommes presque seuls au monde, la brume matinale se dissipe rapidement pour laisser place au soleil, que nous ne soupçonnions pas pouvoir être aussi cuisant en Ecosse ! L’eau est d’un délicat bleu turquoise, le chemin suit la courbe de la plage, s’enfonçant dans les dunes, nous invitant à le suivre…

Faraid Head-5

Faraid Head-9

Faraid Head-13

La seconde plage est encore plus belle. Les dunes se font gigantesques. Impressionnantes. Majestueuses. Puis d’un coup, le paysage change. Le chemin nous emmène de l’autre côté de la presqu’île. Ici, face au vent, point de plage et de dunes. Mais d’abruptes falaises, de l’herbe rase, et des oiseaux marins jouant avec le vent. Nous restons un moment à contempler le spectacle. Puis l’envie de retourner vers les plages nous rattrape. Mais d’abord, nous montons au sommet de la presqu’île de Faraid Head. La vue est incroyable. Et toujours personne d’autre en vue. C’est divin !

Faraid Head-14

Faraid Head-15

Faraid Head-17

De retour vers la plage de Faraid Head et les dunes, encore une belle surprise. A nos pieds, les coquilles d’escargots se mêlent aux coquillages venus de la mer. Au-dessus de nos têtes, des hirondelles volent paisiblement. Elles ont fait leurs nids dans les dunes de sable. L’espace de quelques minutes, nous nous croyons ailleurs, bien plus loin qu’en Ecosse ! Le soleil qui tape dur nous arrache à nos rêveries. Nous sommes en train de rôtir à petit feu, nos réserves d’eau s’amenuisent, il est temps de rentrer à la voiture et de prendre un déjeuner bien mérité. Non sans jeter un dernier regard sur cette merveilleuse plage et à cette eau si délicieusement turquoise.

Faraid Head-18

Faraid Head-19

Faraid Head-20

Faraid Head-21

Faraid Head-22

Faraid Head-24

 

Les plages de Durness, pour une pause déjeuner avec vue

Nous nous posons à peine plus loin pour pique-niquer, sur les falaises surplombant les plages de Durness. La veille au soir, nous avions déjà fait une petite promenade sur la plage juste en-dessous du camping. Ce midi, nous déjeunons tranquillement en regardant les vagues aller et venir, fermons les yeux quelques instants dans la pelouse. Puis l’envie est trop forte. Au diable le programme, les kilomètres nous attendrons, plage nous revoici !

Durness-2

Durness-3

Durness-12

Durness-13

 

Olshoremore Beach, pour terminer la journée en beauté

La plage d’Oldshoremore, c’est notre plan B. Au départ, je pensais aller à Sandwood Bay, réputée pour être une des belles plages du pays. Mais cette plage est tellement isolée qu’il faut marcher plusieurs heures pour la rejoindre… Après la randonnée du matin, nous n’avons plus le courage. Alors, puisqu’Oldshoremore Beach n’est qu’à quelques kilomètres de Sandwood Bay, nous risquons d’aller jeter un coup d’œil sur cette plage bien plus accessible. Et c’est une merveilleuse surprise. Là encore, une longue plage de sable blanc. De l’eau turquoise. Des dunes. Et seulement quelques personnes qui s’y promènent. L’après-midi est déjà bien avancée et nous avons encore un peu de route avant de rejoindre le camping. Mais finalement, marcher pieds nus sur la plage, patauger les pieds dans l’eau, sauter par-dessus les rochers, courir le nez au vent sans trop se soucier de l’heure, c’est bien ça qui fait le charme des vacances, non ? Vas-y Camomille, va jouer dans l’eau avec tonton Jo. On se débrouillera bien pour le dîner et l’arrivée au camping.

Oldshoremore-1

Oldshoremore-2

Oldshoremore-4

Oldshoremore-12

Oldshoremore-14

Oldshoremore-18

Oldshoremore-19

 

Infos pratiques

  • Nous avons campé au Sango Sands Camping, le camping de Durness. Planter sa tente sur une falaise, juste au-dessus de la plage, c’est tout simplement génial ! Par contre, tout au nord de l’Ecosse, face à la mer, le vent souffle. Fort. L’excuse idéal pour ne pas sortir le réchaud et tester les plats typiquement écossais du pub juste à côté du camping. Hummm !
  • Les plages de Durness, parce qu’il y en a plusieurs, sont très petites à marée haute, mieux vaut rester sur le chemin qui longe la falaise. Pour trouver le départ de la randonnée de Faraid Head, il suffit de se rendre au village de Balnakeil, prés de l’église, à moins de 2 kilomètres de Durness. Mais pour trouver une supérette, il faudra revenir à Durness !
  • La randonnée de Faraid Head vaut vraiment le coup, ça serait dommage de s’arrêter à la première plage. Par contre, il nous a fallu bien plus que les deux heures annoncées pour faire la boucle de 6,5 km. La faute aux vaches et moutons rencontrés, aux nombreux arrêts sur les plages et à la chaleur. Oui, on peut attraper de gros coups de soleil en Ecosse, incroyable !
  • La péninsule de Faraid Head se trouve prés d’un centre d’entrainement de tirs aux missiles de l’armée britannique. Le lieu est accessible sans restriction, mais un petit poste militaire surveille les allées et venues tout en haut de la presqu’île. A part ça, nous n’avons rien vu ni rien entendu qui aurait pu gâcher la balade.
  • La plage d’Oldshoremore est accessible facilement en voiture, à 33 kilomètres de Durness et à 28 kilomètres de Scourie. Si vous avez le temps, une randonnée en boucle est également possible et permet de découvrir deux autres petites plages. Nous, paresseux ? Non ! Courir sur la plage et dans les vagues, c’est tout aussi fatiguant que de randonner !
  • Le parking de la plage d’Oldshoremore est un super spot pour les voyageurs en van ou en camping-car. Pas d’interdiction d’y passer la nuit, une super vue et des toilettes propres, c’est parfait ! Pour les campeurs qui comme nous rêvent d’une bonne douche après une longue journée au soleil, le camping de Scourie est parfait.
  • Rangez vos téléphones portables. Il n’y a aucun réseau dans cette partie de l’Ecosse, mais de bonnes vieilles cabines téléphoniques dans chaque village. Un village pouvant être composé de seulement 2 maisons…  C’est toute la magie d’aller au bout du monde !
Rendez-vous sur Hellocoton !
Tags from the story
, ,

12 Comments

  • C’est splendide! On pourrait imaginer que c’est un pays sudiste (mais que personne connaît, car le paysage serait peu commun). On est arrivés quelques jours trop tard 🙂

    • Cette journée plage t’aurait en effet vraiment plu ! Les paysages font vraiment « sud », il faisait 25 degrés et grand soleil, c’est vraiment différent de ce qu’on imagine quand on pense à l’Ecosse. Il y a peu de touristes, parce qu’il faut quand même faire pas mal d’heures de route depuis Edinburgh, donc c’est pas raisonnable d’y aller quand on reste peu de temps en Ecosse. Déjà nous on a fait le forcing pour réussir à y aller. Mais toi tu as vu une Ecosse plus typique, avec les gouttes de pluie et les moutons 🙂

  • C’est juste magnifique toutes ces nuances de bleu. Je suis étonnée de voir qu’il y a de si belles plages en Écosse. Les plages avec les dunes me fait penser à celles qu’on peut trouver dans le Nord de la France. Merci pour cette belle découverte!

    • Non c’est vrai, on ne pense pas « plages » quand on pense à l’Ecosse. Les guides nous promettaient de belles plages, donc on est allés voir, mais la couleur turquoise de l’eau était une vraie surprise ! Et c’est drôlement chouette d’avoir des surprises en voyage 🙂

  • Olala… à l’heure où je suis coincée au boulot pour tout l’été (jusque fin septembre…) ça fait autant de bien que ça fait du mal des photos pareilles ! Je n’sais pas si je te remercie du coup… :’)

  • Justement je (re)-vais dans les Cairngorns en septembre. Coup de coeur la premiere fois et du coup je ne m’en lasse pas. Je dois avouer que tes plages m’on donne l’envie de laisser mon crapahutage dans le moor…

    • Oh mais les Cairngorms ont aussi énormément de charme ! C’est sûr que les plages font rêver, mais nous de notre côté, si on repasse par l’Ecosse, on espère pouvoir voir un peu plus de paysages « clichés », type moor et munro. C’est toujours pareil, on va à la mer, on rêve de montagne, on va à la montagne et on rêve de plage 🙂

  • Je n’avais pas encore eu le temps de venir lire cet article, les photos sont tout simplement magnifique!! Camomille grandi c’est fou! et tonton Jo a l’air de s’être bien amusé!!

    • Merci pour le compliment ! Oui, Camomille et Joachim se sont amusés comme des petits fous sur la plage. Notre grande fille fait demain sa rentrée au Kindergarten (l’équivalent de la maternelle), le petit bébé est un lointain souvenir ! Bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *