Ile de Skye : les phoques de Dunvegan

Les alentours de Dunvegan sont un spot idéal pour observer des phoques sur l'île écossaise de Skye, au gré d'une courte rando ou lors d'une sortie en bateau. Un régal pour les yeux !

Après avoir fait le tour de l’île de Skye et randonné sur certains de ses plus beaux chemins, il nous restait encore une chose que je voulais absolument faire avant de repartir explorer une autre région des Highlands d’Ecosse. Depuis quelques années, à chacun de nos voyages, nous essayons d’être au plus près de la nature. En campant. En randonnant. Et en observant des animaux sauvages dans leur milieu naturel. Alors quand j’ai appris qu’il était possible de voir des phoques aux alentours du village de Dunvegan, je ne voulais pas laisser passer l’occasion. Surtout que nous avions déjà cherché à voir des phoques à plusieurs reprises durant notre road-trip en Ecosse, notamment à Plockton et à Torridon, à chaque fois en vain. Mais à Dunvegan, les phoques étaient bien là. Pour notre plus grand plaisir. Et celui de Camomille.

Observer des phoques depuis le village de Dunvegan

La colonie de phoques de Dunvegan, nous avons commencé par aller l’observer de loin, depuis la terre ferme, au cours d’une promenade le long du Loch Dunvegan. C’est un ami qui les a repérés au cours d’une de ses sorties matinales avec bébé en poussette. Nous n’avons eu qu’à suivre ses indications. Suivre la petite route à la sortie du village. Marcher au-delà de l’entrée du château de Dunvegan. Et puisque nous marchons sans poussette, s’approcher du bord de l’eau. Observer. Faire fi des gouttes de pluie. Guetter les tâches grises sur les roches. Se rapprocher encore. Oui, ces tâches grises sont bien des phoques. Là, juste de l’autre côté du petit bras d’eau. Vouloir se rapprocher encore. Prendre garde de ne pas glisser sur les rochers mouillés. Et savourer la rencontre. Tout simplement.

Dunvegan-randonnee-phoques-1

Dunvegan-randonnee-phoques-2

Dunvegan-randonnee-phoques-3

Dunvegan-randonnee-phoques-4

Dunvegan-randonnee-phoques-5

 

Prendre le bateau pour se rapprocher des phoques de Dunvegan

Voir les phoques de loin, c’est bien. Les voir de plus près, c’est encore mieux. Sur notre petit bateau coquille de noix, un guide nous emmène à la rencontre des phoques. La pluie a cessé, le vent s’est calmé, les phoques se prélassent tranquillement au soleil. Nous les observons à loisir. Il y a le gros qui fait la sieste. Le petit qui nous regarde passer l’air étonné. Celui qui bombe le torse. Celui qui s’est blessé et qui saigne un peu. Celle qui a l’air d’attendre des petits pour dans quelques mois. Et celui qui nage près de notre bateau, qui se cache sous l’eau puis ressort sa tête pour nous regarder nous éloigner.

Durant quelques minutes, le temps suspend son vol et les yeux brillent d’émerveillement. Que c’est bon d’avoir un enfant comme excuse ! Non mais tu comprends, on ne pouvait pas ne pas l’emmener voir les phoques quand même. Camembert, toi tu fais les photos. Moi, je tiens Camomille dans les bras et je grave cet instant dans ma mémoire.

Dunvegan-bateau-phoques-1

Dunvegan-bateau-phoques-2

Dunvegan-bateau-phoques-3

Dunvegan-bateau-phoques-4

Dunvegan-bateau-phoques-5

Dunvegan-bateau-phoques-6

 

Visiter les jardins du Dunvegan Castle

Après la sortie en bateau pour aller observer les phoques, nous nous promenons dans les jardins du château de Dunvegan. La balade au cœur de ce petit coin de nature soigneusement domptée est agréable. Mais nous ne sommes pas emballés par ces jardins. Est-ce dû au printemps à peine débutant et aux floraisons encore rares ? A la comparaison avec les jardins d’Inverewe, pour lesquels nous avions eu un coup de cœur ? Ou alors peut-être à nos yeux, qui sans cesse retournent vers le large, vers le Loch, scrutant rochers afin d’y apercevoir les phoques qui s’y prélassent…

Dunvegan-Castle-jardins-1

Dunvegan-Castle-jardins-2

Dunvegan-Castle-jardins-3

Dunvegan-Castle-jardins-4

Dunvegan-Castle-jardins-5

Dunvegan-Castle-jardins-6

Dunvegan-Castle-jardins-7

Dunvegan-Castle-jardins-8

 

Infos pratiques

  • Pour observer gratuitement les phoques : traverser le village de Dunvegan en direction du château, passer devant celui-ci et poursuivre la route en direction de Claigan. Quelques centaines de mètres après le château, un petit parking sur le bord gauche de la route marque le début de la balade en elle-même (voir le descriptif de la balade). Il suffit ensuite de s’avancer dans le pré en direction de la mer. La colonie de phoque se trouve sur les petites îles juste en face. Tout du moins, elle y était tous les jours durant notre semaine sur l’île de Skye ! Il faut compter au moins une heure pour l’aller-retour depuis le village et se munir de bonnes chaussures. Privilégiez le porte-bébé, sinon vous devrez vous cantonner à tendre le cou depuis le bord de la route afin de tenter d’apercevoir les phoques.
  • Pour observer les phoques de plus près : il faut payer l’entrée aux jardins du Dunvegan Castle (11 £) (il est également possible d’acheter un billet combiné jardins + château) puis se rendre à l’embarcadère au fond des jardins et y acheter un billet pour la sortie en bateau (7,5 £).  La sortie en bateau dure environ 25 minutes, avec plusieurs arrêts face aux îlots sur lesquels se prélassent les phoques. Les jardins et le château sont accessibles en poussette (quelques marches tout de même). Pour la sortie en bateau, des gilets de sauvetage sont fournis pour petits et grands. Le bateau est une barque à moteur, on est donc assis au ras de l’eau, ce qui peut être impressionnant pour les petits. Camomille a été crispée durant toute la balade, mais elle a en fait tellement aimé qu’elle nous en reparle encore maintenant ! L’intérieur du bateau est humide, le clapot peut éclabousser un peu, prévoir donc une petite laine et une veste (voire un pantalon) imperméables.
  • Sur l’île de Skye, il est également possible de voir des phoques à Coral Beach, mais ceux-ci sont visibles de beaucoup beaucoup plus loin !
  • Nous avons loué un cottage à la semaine à Dunvegan, ce qui nous a permis de profiter de nos soirées pour faire des petites balades aux alentours du village. On vous recommande en particulier la Dunvegan Two Churches Walk (3 km, 1h) qui offre un joli point de vue sur le Loch Dunvegan. Par contre, on y a rencontré les seules midges de tout notre séjour en Ecosse. Pour ne pas se faire piquer, on marche sans s’arrêter et on fait les pauses photos les plus courtes possibles !

Dunvegan-coucher-de-soleil-1

Dunvegan-coucher-de-soleil-2

 

Famille, amis, pensez à vous connecter pour voir les photos privées.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tags from the story
, , , , ,

12 Comments

  • Les photos sont trop belles, j’adore le coucher de soleil à la fin.
    J’ai l’impression que vous avez vu les phoques de super près, c’est génial. J’en ai vu cet été en Islande (ils sont partout) et c’était bien fun à observer entre ceux qui se prélassent comme des grosses larves et ceux qui font des cabrioles dans l’eau. Une belle rencontre, mais nous n’étions pas aussi près que vous.

    • Oui, on était vraiment très près, juste quelques mètres. On avait d’ailleurs peur de les déranger, mais le guide nous a assurés que notre présence leur était égale. Tant qu’on restait sur le bateau et qu’on n’essayait pas de poser le pied sur leur île !

    • Oui l’île de Skye est vraiment chouette, même si ce n’est pas notre coin préféré d’Ecosse. C’est tout de même très touristique et plus si sauvage que ça. Alors forcément, nez à nez avec les phoques, on se sent en pleine immersion dans la nature et ça fait un bien fou !

    • Merci pour le compliment ! Pour l’adoption d’un adorable petit phoque, vois avec le propriétaire du château de Dunvegan, le chef du clan MacLeod. Je ne suis pas sûre qu’il soit d’accord 🙂

    • Ravie de vous avoir donné envie 🙂 Les enfants adoreraient eux aussi. Camomille nous en parle encore de temps en temps, quand par exemple on regarde un livre où il y a un dessin de phoque. « Moi ai vu phoques hier. Petit bateau. Petites vagues. Ai vu phoques moi. » 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *