5 randonnées sur l’île de Skye

Cinq randonnées faciles, avec enfant, pour découvrir les trésors de l'île de Skye en Ecosse : le mythique Old Man of Storr, les féériques Fairy Pools, les plages de Talisker Bay et Coral Beaches et le phare de Neist Point. Au programme : mauvais temps mais beaux paysages !

L’île de Skye, la mythique, cette île dont tout le monde nous a parlé lorsque le projet de partir 3 semaines en Ecosse a commencé à germer dans nos têtes, une étape que nous attendions avec impatience. Pour y retrouver nos amis, pour nous poser quelques jours dans un cottage confortable après une dizaine de jours de nuits fraîches sous la tente. Et parce que tout le monde nous en avait vanté les mérites, nous y sommes restés durant presque une semaine, pour pouvoir prendre le temps de s’imprégner du paysage et de randonner.

L’île de Skye, l’île des brumes, l’île des nuages n’a pas failli à son nom. Le mauvais temps nous a accompagné durant tout notre séjour sur Skye, tantôt vent frais et bruine fine, tantôt pluie battante et ambiance de tempête. Mais quand on part en Ecosse, on signe aussi un peu pour ça. Alors on a essayé de slalomer entre les gouttes et de profiter de chaque instant de répit entre deux averses. Et quand je vois les photos de ces cinq randonnées, je me dis qu’on a bien fait de se forcer à sortir malgré le mauvais temps !

La randonnée incontournable : l’Old Man of Storr

Premier jour sur l’île de Skye, la météo annonce une journée grise mais peu humide. La décision est vite prise : aujourd’hui nous nous attaquons à la randonnée la plus mythique de Skye, celle de l’Old Man of Storr (8 km, 5 h pour la boucle complète, 2h pour la version courte, 640 m de dénivelé). Malgré l’heure matinale, le parking au départ de la balade est déjà bien rempli. On voit de nombreux marcheurs sur le petit chemin qui monte, qui monte, qui monte. Le départ de la rando est décevant. Le chemin est assez large pour accueillir les groupes de touristes. Et surtout il serpente au milieu d’une zone totalement déboisée. Là où il semble y avoir eu une forêt, il n’y a maintenant que des souches et des débris de branches. L’ambiance est lugubre.

Heureusement, plus haut, le paysage s’améliore. Le chemin se fait étroit et trace sa route au milieu de la pelouse. Les grandes roches noires se font plus proches et impressionnantes. La vue sur les lochs et sur la mer en contrebas est saisissante. Nous avions prévu de continuer notre randonnée jusqu’au sommet du Storr. Mais la pente est trop raide, le vent trop fort, les nuages trop menaçants. S’il pleut, le chemin deviendra boueux et pas question de prendre le risque de glisser avec un bambin dans le porte-bébé. Nous redescendons vers la voiture, les yeux rivés sur le paysage et sur les nuages. Pleuvra-t-il ? Pleuvra-t-il pas ?

Randonnee-Skye-Old-Man-Of-Storr-10

Randonnee-Skye-Old-Man-Of-Storr-25

Randonnee-Skye-Old-Man-Of-Storr-14

Randonnee-Skye-Old-Man-Of-Storr-15

Randonnee-Skye-Old-Man-Of-Storr-17

 

La randonnée féérique : les Fairy Pools

L’idée de faire cette randonnée sur l’île de Skye, je la dois à Instagram et Pinterest. De plus en plus, lorsque je prépare un itinéraire de voyage, je me laisse attirer par les belles images,  à la recherche des endroits les plus photogéniques possibles. Et les Fairy Pools, des petits bassins d’eau bleu turquoise, des petites cascades, le tout lové dans une vallée sans végétation, au pied de hautes montagnes noires m’ont tout de suite séduite. La randonnée s’annonce facile (8 km, 3 h pour la boucle complète, 630 m de dénivelé positif) et nous sommes impatients de découvrir les premiers bassins. Où se cache-t-elle cette eau turquoise ?

Enfin nous y voici. Mais nos amis sont un peu déçus. Ils imaginaient l’eau encore plus turquoise, les cascades plus grandes et plus impressionnantes. Moi, toute cette palette de couleurs m’enchante. Le gris des nuages, le noir de la roche, le vert et le marron de la pelouse, le turquoise de l’eau. Je trouve ça magnifique ! Et Camomille, presque 3 ans, est littéralement fascinée, nous avons bien du mal à la faire avancer. « Neiiiiiin, stoooop ! Encore regarder cascade maman, encore ‘garder ». Tu as raison ma belle, profite du paysage, c’est fait pour ça les vacances !

Randonnee-Skye-Fairy-Pools-1

Randonnee-Skye-Fairy-Pools-15

Randonnee-Skye-Fairy-Pools-19

Randonnee-Skye-Fairy-Pools-21

Randonnee-Skye-Fairy-Pools-24

Randonnee-Skye-Fairy-Pools-26

 

La randonnée ratée : Talisker Bay

Cette randonnée, c’est un peu le raté de notre séjour sur l’île de Skye. Nous voulions faire une petite balade digestive dans un cadre sympathique et la randonnée vers Talisker Bay nous semblait parfaite pour cela (3,5 km aller-retour, 1 h, pas de dénivelé). Le début du chemin est plaisant, nous marchons sous de grands arbres. Les jacinthes des bois et les genêts sont en fleurs. Des moutons et leurs agneaux nous regardent passer paisiblement.

Mais quelques mètres plus loin, c’est le drame. De nombreux monticules de déchets bordent le chemin. On essaye de détourner les yeux et de se concentrer sur la plage et la baie que l’on voit au loin. Mais la grande cascade qui est censée dévaler les falaises est à sec, il a fait bien trop beau ces dernières semaines. La plage de sable noir est inexistante à marée haute. Et là encore les déchets s’amoncellent. Talisker Bay est peut-être un endroit charmant à marée basse. C’est un des endroits les plus réputés de Skye pour admirer un coucher de soleil. Mais de jour, par temps gris, avec une plage inexistante, une cascade à sec et au milieu des détritus, la baie ne nous a pas du tout charmés !

Randonnee-Skye-Talisker-4

Randonnee-Skye-Talisker-5

Randonnee-Skye-Talisker-9

Randonnee-Skye-Talisker-11

 

La randonnée plage de rêve : Coral Beaches

Des plages de rêve, on en avait déjà vu quelques-unes tout au nord de l’Ecosse. Mais la plage de Coral Beaches (4 km, 1h30 aller-retour, 90m de dénivelé positif) est particulière. Le temps est à la tempête, il nous faut tout l’attirail anti-pluie pour sortir. Bottes en caoutchouc, pantalon et veste imperméables, capuche, sac plastique pour protéger l’appareil photo, poncho sur le porte-bébé. C’est bon, on peut tenter une sortie.

Le vent est par moment tellement fort que nous avons du mal à avancer et que nous sommes rapidement épuisés. Mais la vue récompense nos efforts. L’eau est légèrement turquoise malgré les nuages sombres. Le sable est d’un blanc lumineux. Et d’une forme étrange. Non pas rond comme on en a l’habitude, mais à la forme tortueuse, un peu comme des petits coraux. Et puis là, sur l’îlot devant nous, des phoques se prélassent. Allez, on monte encore sur la petite colline pour profiter de la vue et ensuite on rentre vite à la maison. Thé et chocolat chaud pour tout le monde !

Randonnee-Skye-Coral-Beach-1

Randonnee-Skye-Coral-Beach-5

Randonnee-Skye-Coral-Beach-7

Randonnee-Skye-Coral-Beach-8

Randonnee-Skye-Coral-Beach-12

 

La randonnée phare : Neist Point

Pour ceux qui nous lisent régulièrement, vous savez déjà qu’il est hors de question pour nous de passer à côté d’un phare sans aller le voir. L’appel du large peut-être… Toujours est-il que la randonnée de Neist Point (3 km, 1h30 aller-retour, 142 m de dénivelé) nous a tous emballés ! Les falaises qui se jettent dans la mer, le phare jaune et blanc, les petits agneaux trop mignons, les oiseaux marins et cette côte déchiquetée, c’était vraiment un régal pour les yeux ! Et aussi l’occasion pour nous d’apprendre qu’un enfant de presque 3 ans peut marcher plusieurs kilomètres et ne craint pas le dénivelé. Il suffit de lui trouver un but motivant (un phare, un mouton, des marches…).  » Allez maman, plus vite, allez maman ! « . Oui ma grande, j’arrive, laisse-moi le temps de reprendre mon souffle.

Randonnee-Skye-Neist-Point-3

Randonnee-Skye-Neist-Point-5

Randonnee-Skye-Neist-Point-12

Randonnee-Skye-Neist-Point-13

 

 

Amis, famille, pensez à vous connecter pour voir les photos privées.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tags from the story
, , , ,

10 Comments

    • Oui les Fairy Pools sont très belles, en tout cas moi j’ai adoré cette eau turquoise, c’est si irréel ! Avec un grand soleil qui fait ressortir encore plus les couleurs, ça doit vraiment être au top.

  • Le cadre est vraiment idyllique malgré le mauvais temps.
    C’est toujours rageant de trouver un site naturel jonché de détritus. Encore plus scandaleux dans un pays développé comme l’Ecosse oú l’on est sensibilisé à ce sujet dès son plus jeune âge.
    En tout cas c’est cool d’avoir pu faire toutes ces randonnées avec Camomille.

    • Quand on va en Ecosse, le mauvais temps fait un peu partie du contrat 🙂 Et oui, Camomille adore la rando. Elle réclamait de marcher toute seule très souvent ! En gros, si c’est plat, c’est pas intéressant, donc elle se laisse porter et fait la sieste. Par contre s’il y a des « cascades » (5 cm d’eau lui suffisent) ou encore mieux des marches à grimper, alors là elle trotte ! Et puis « on va voir un château » ou « on cherche les moutons ? », ça marche à tous les coups !
      Pour les déchets sur la plage de Talisker Bay, je pense qu’ils sont ramenés par le vent et la marée. Et c’est le seul endroit où on a vu des détritus à vrai dire. Dans d’autres pays, c’est beaucoup plus courant de tomber sur des poubelles de pique-nique ou des tas de papier toilette lors des randos. Globalement l’Ecosse nous a paru très propre.

  • Hiiiiiiiiiiii tous ces moutons <3
    Bon et les paysages, accessoirement, sont à couper le souffle (et ça fait même un peu flipper non ? cette ambiance seigneur-des-anneautesque ?)
    M'enfin, les moutoooooons quoi ! (je promets que je me soigne)

    • Moi aussi j’étais toute excitée en voyant des moutons. Bon, au bout de presque trois semaines, on s’habitue un peu. Autant les vaches Highlands sont rares, autant des moutons, il y en a partout. Mais j’ai quand même continué à les prendre tous en photo 🙂 Surtout les bébés agneaux trop choupis ! Je me force à ne pas en mettre trop en ligne 🙂
      Sinon non, on n’a pas vraiment eu peur, parce qu’on était quand même dans des coins très touristiques et jamais très loin de la civilisation. Mais quand le vent souffle et que la pluie arrive, il faut savoir être raisonnable et ne pas se lancer dans une rando difficile. Pas question de se glisser et de se faire mal bêtement ou de se perdre dans le brouillard !

  • Bonjour,

    Très bel article, merci.

    Nous partons dans 10 jours aves notre bébé de 3 moiset je paufine le programme !

    Les temps de parcours données pour les randonnées (exemple Neist Point 1h30) sont des temps de marches uniquement ? Ou ce sont c’est le temps global de la visite , pauses photos comprises et temps sur place ?

    Merci

    • J’espère que nos informations pourront vous aider à prévoir un chouette programme ! Pour les temps indiqués, il s’agit du temps que nous avons passé sur place. Sans traîner, mais sans courir non plus. Pour Neist Point, par exemple, le parking est très proche des falaises et du phare, il y a donc peu à marcher. On peut évidemment rester un temps infini sur place à contempler la mer, mais avec un bébé dans le porte-bébé, les balades se passent mieux quand on reste en mouvement :-). Je vous souhaite de belles vacances avec bébé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *