Rovinj, la perle de l’Istrie

Rovinj : un petit port, des ruelles pavées, des façades colorées, une église offrant une vue imprenable sur la mer... Une merveille, même sous la pluie !

Après vous avoir emmené à Bellagio, surnommé la perle du lac de Côme, on vous embarque aujourd’hui à Rovinj, la perle de l’Istrie, en Croatie.

L’Istrie ? Mais qu’est-ce donc ?

L’Istrie, c’est cette pointe qui s’avance dans la mer Adriatique, entre l’Italie et la Croatie. Les français ne connaissent souvent pas trop cette région. Mais pour les allemands et les autrichiens, c’est une destination de vacances très classique. Nos guides de voyage nous promettaient une atmosphère presque italienne, le bleu de la mer Adriatique, le vert des forêts et des oliviers, le blanc des villages perchés et des vieilles pierres, et une cuisine savoureuse. Curieux comme nous sommes, nous sommes allés enquêter sur place.

Le port de Rovinj

Quand on arrive à Rovinj, c’est tout d’abord le port de la petite ville qui nous accueille. Petits bateaux de plaisance, petits bateaux de pêche un peu décrépis, et yachts luxueux, pas de chichis, ici tout le monde se mélange !

Le port de Rovinj en Istrie

L’histoire de Rovinj

La ville de Rovinj a une histoire mouvementée, comme tout le reste de l’Istrie. Elle a vu passer les Romains, les Huns, les Byzantins et s’est placée sous la protection de Venise au XIIIe siècle, afin de se protéger des pirates. Le lion vénitien est donc souvent présent sur les vieilles maisons ou sur les vestiges des remparts de la cité. D’ailleurs les pierres qui ont servi à la construction de Venise viennent de Rovinj ! Elles ont traversé les mers ! Après les Vénitiens, vinrent les Dalmates (à ne pas confondre avec les dalmatiens) puis les autrichiens (à ne pas confondre avec les autruches…). Tout ce petit monde ayant laissé des traces de leur passage dans la ville, cela donne un savoureux mélange à observer.

Que voir à Rovinj ?

Assez causé d’histoire, place aux ruelles, aux petites maisons aux façades colorées, aux passages voûtés débouchant sur la mer et à l’église de Sainte-Euphémie qui domine la ville.

Les ruelles de Rovinj en Istrie

La Cathedrale Sainte-Euphémie à Rovinj en Istrie

Du haut du campanile de l’église, on a une belle vue sur les toits du centre ancien de Rovinj, sur les îles qui entourent la ville et sur le littoral. Mais l’escalier pour y monter est périlleux ! Vous serez prévenus !

La vue sur Rovinj depuis le campanile de l'église Sainte-Euphémie

Le soir tombe sur Rovinj. Nous sommes les derniers touristes à quitter l’église Sainte-Euphémie, les portes sont fermées juste derrière nous. Est-ce le ciel gris, les averses de l’après-midi ou l’horaire déjà un peu tardif ? Les ruelles sont quasi désertes, et l’atmosphère plus que paisible. Des vacances comme on les aime !

La vieille ville de Rovinj

Infos pratiques

  • Il est préférable de se garer à l’extérieur du centre ancien. De toutes façons, les ruelles ne sont accessibles qu’aux piétons. Et puis cela permet d’arriver dans le centre ancien par le port, et d’avoir une jolie vue d’ensemble.
  • Compter 2-3 heures pour faire le tour de Rovinj, en prenant son temps. Le centre ancien n’est pas grand, mais un peu escarpé. Les ruelles sont pavées, mieux vaut donc éviter les poussettes.
  • Pour rejoindre l’Istrie, nous avons pris le train, directement depuis Francfort. Ce n’est pas cher (39€ l’aller par adulte en réservant assez tôt, ou même moins avec des cartes de réductions). Mais il faut avoir le temps ! Le trajet complet en train Francfort – Zagreb compte la bagatelle de 34 arrêts. Départ à 8h22, arrivée à 20h53, 4 pays différents et des paysages hauts en couleurs ! A savoir, le prix du billet est le même que l’on réserve jusque Ljubljana ou jusque Zagreb. Comme nous ne savions pas exactement quel serait notre itinéraire de vacances, nous avons réservé jusqu’au terminus. Pour finalement descendre du train à Ljubljana, les locations de voiture étant moins chères en Slovénie qu’en Croatie.
  • Des ferrys permettent de rejoindre Venise depuis Rovinj, Pula ou Porec, deux autres villes portuaires d’Istrie. Nous avons hésité, mais faire l’aller-retour sur une journée nous aurait laissé trop peu de temps pour visiter Venise. Par contre, c’est une idée à retenir pour un voyage un peu plus long !
Rendez-vous sur Hellocoton !
Tags from the story
, , ,

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *