Un week-end au lac de Côme

Perdez-vous dans les ruelles et les escaliers du village de Bellagio et admirez ses villas et ses hôtels fin de siècle !

Nous ne pouvions rentrer de Nice en une traite, le trajet aurait été trop long pour Camomille. Nous avons donc fait une petite pause de deux jours au bord du lac de Côme. Et le trajet jusque la ville de Côme, déjà, fût un enchantement.

Imaginez : l’autoroute, depuis Nice, longe la mer pendant près de 200 kilomètres. L’autoroute des fleurs (puisque c’est son nom !) serpente entre mer et montagne. Au détour d’un pont ou d’un tunnel, nous profitons de belles vues sur la mer, sur des villages pittoresques, et, côté italien, sur les nombreuses serres à flanc de colline. Peu avant Gênes, nous quittons le bord de mer pour nous enfoncer dans les terres. Les Apennins sont tout proches. Nous nous remémorons notre périple en vélo sur la Via Francigena. Petit à petit, les montagnes laissent place à une plaine. Mais, ce fleuve, ce ne serait pas le Pô? Et celui-ci le Ticino? Et là une sortie pour Pavia? Nous voici replongés trois ans en arrière… Ah cette plaine du Pô, on ne l’oubliera jamais ! Rarement un trajet en voiture n’aura été aussi excitant pour nous !

A la découverte de la ville de Côme

Nous arrivons en fin d’après-midi dans la ville de Côme. C’est dimanche, mais toutes les boutiques sont ouvertes et les rues sont bondées. La promenade reste tout de même agréable et les terrasses invitent à se poser pour savourer une petite glace…

Les rues du centre ancien de la ville de Côme

 

Nous nous promenons un peu au bord du lac. La vue sur le lac et les montagnes est prometteuse. Nous avons hâte de partir à la découverte des petits villages et des villas qui bordent le lac !

Les rives du lac de Côme, depuis la ville de Côme

Nos pas nous emmènent un peu au hasard dans la ville de Côme, jusqu’à la basilique San Fidele et nous sommes charmés par son décor intérieur.

La basilique San Fedele de la ville de CômeLes chapelles de la basilique San Fidele de la ville de Côme

 

Et enfin, place à la cathédrale de Côme, la dernière cathédrale gothique construite en Italie. Notre guide de voyage s’enflamme, des tapisseries du XVIe siècle, vous pensez bien ! Nous commençons nous aussi à nous enthousiasmer. Mais c’est sans compter sur le fait qu’en Italie, les messes s’enchaînent durant tout le dimanche… Impossible donc de faire le tour de la cathédrale. Tant pis ! De toute façon, Camomille commençait à avoir un petit creux 😉

La cathédrale de la ville de Côme

Les tapisseries de la cathédrale de la ville de Côme

Infos pratiques :

  • Il vaut mieux privilégier un parking un peu à l’écart du centre de la ville de Côme, comme par exemple celui de la Via Adriano Auguadri.
  • Les fans d’église apprécieront aussi la basilique Sant’Abbondio et ses grandes fresques du XIVe siècle. Elle est un peu éloignée du centre ancien, mais nous regrettons de n’avoir pas eu le temps d’y aller !
  • Pour déguster une petite glace, préférez la version 1-2-3 boules qu’une coupe toute faite. Vous en aurez plus pour votre argent ! Notre banana split était tout petit…
  • Depuis les bords du lac, un funiculaire permet de monter à Brunate. A notre avis, la vue sur la ville de Côme et sur le lac doit être sympa de là-haut !

Les jardins de la villa Carlotta, sur les rives du lac de Côme

Après avoir visité rapidement la ville de Côme, il nous tardait de partir à la découverte du lac et de nombreuses villas qui constellent ses rives. Je rêvais de visiter la Villa Balbianello (mais si, vous la connaissez, c’est celle de Star Wars ! Là où Anakin met le grapin sur Padme, vous voyez forcément !). Mais jour de fermeture oblige, nous nous sommes rabattus sur une autre villa, très connue pour ses jardins : la Villa Carlotta.

1-Entrée-villa-Carlotta-lac-Come

La villa Carlotta, baroque, de la fin du XVIIe siècle et remaniée au XIXe, est somptueuse, tout en restant simple, et est posée en bordure du lac de Côme, juste après le village de Tremezzo. Des jardins en terrasse à l’italienne nous accueillent et laissent ensuite la place à une roseraie.

Les jardins de la villa Carlotta sur le lac de come

Nous nous enfonçons dans les profondeurs du jardin. Devant nous se dresse la vallée des fougères. En quelques mètres, nous sommes dans un autre monde. Scotchant !

La vallée des fougères de la villa Carlotta sur le lac de Côme

La Villa Carlotta est célèbre pour sa collection d’azalées et de rhododendrons. D’anciens glaciers ont laissé des sédiments acides, rendant le sol propice à leur développement. La floraison printanière des quelques 150 variétés d’azalées et de rhododendrons doit être impressionnante !

Les azalées de la villa Carlotta sur le lac de Côme

Les rhododendrons de la villa Carlotta sur le lac de Côme

En revenant vers la villa Carlotta, c’est le parfum puissant et entêtant du jasmin qui nous accueille. La pergola d’agrumes nous ouvre l’appétit. C’est l’heure d’aller pique-niquer !

Le jardin à l'italienne de la villa Carlotta sur le lac de Côme

La pergola d'agrumes de la villa Carlotta sur le lac de Côme

Une petite promenade dans la partie la plus ancienne du jardin, et nous filons visiter l’intérieur de la villa (photos interdites). C’est maintenant un musée dédié à la peinture et à la sculpture, mais certaines pièces sont encore meublées. Le plafond peint du 1e étage est très beau.

Le vieux jardin de la villa Carlotta sur le lac de Côme

Nous profitons une dernière fois de la vue sur le lac de Côme et sur les jardins de la villa Carlotta depuis les balcons du 1e étage. Mais il est déjà temps d’aller prendre le ferry pour traverser le lac, direction le petit village pittoresque de Bellagio.

La vue depuis les balcons de la villa Carlotta sur le lac de Côme

Le ferry vers Bellagio, au départ de la villa Carlotta sur le lac de Côme

Infos pratiques :

  • La villa Carlotta se trouve à la sortie du village de Tremezzo, sur la rive ouest du lac de Côme, à une trentaine de kilomètres de Côme. Compter 3/4 h à 1h pour le trajet (ça tournicote et c’est souvent impossible de doubler, par contre, c’est très beau).
  • Il est possible de se garer gratuitement le long du lac, un peu après la villa Carlotta.
  • Il est également possible d’arriver par bateau à la villa. Des ferrys desservent Cadenabbia (le village juste après la villa), Tremezzo ou même directement la villa Carlotta depuis Côme ou Bellagio. Tous les horaires et itinéraires des ferrys sont ici.
  • Compter une demi-journée pour la visite (9€ par adulte). Le jardin n’est pas gigantesque, mais on s’arrête souvent pour les photos :-). Un petit dépliant avec un plan du jardin est fourni.
  • Plusieurs toilettes équipés de tables à langer permettent de changer bébé. Les jardins étant en terrasses, et l’escalier pour monter au 1e étage de la villa étant assez étroit, il vaut mieux privilégier l’écharpe de portage.
  • De grandes tables permettent de pique-niquer dans le jardin. Il est également possible de se restaurer dans les anciennes serres de la villa (glaces, boissons chaudes et fraîches. sandwiches…). La terrasse offre une belle vue sur le lac, et l’intérieur des serres est décoré avec beaucoup de charme. Il est également possible d’y organiser des réceptions de mariage…

Le village de Bellagio, la perle du lac de Côme

Nous arrivons au village de Bellagio par le ferry que nous avons pris près de la villa Carlotta, sur l’autre rive du lac de Côme. Le ferry nous permet non seulement d’économiser de longs kilomètres en voiture, mais aussi (et surtout !) d’avoir une belle vue d’ensemble sur le village de Bellagio, avec ses ruelles, ses hôtels du XIXe siècle et ses villas.

Arrivée en ferry au village de Bellagio sur le lac de Côme

Nous profitons de la fin de la sieste de Camomille pour déguster une petite glace. L’accueil de la patronne est glacial, et pourtant nous sommes hors-saison, les touristes ne sont pas encore si nombreux que ça ! Camomille étant en poussette, nous préférons ne pas nous perdre dans les petites ruelles du village de Bellagio. Mais le village étant à la pointe du promontoire qui sépare les trois bras du lac de Côme, il est facile d’en faire le tour : il suffit de suivre les rives du lac ! Et de lever la tête pour admirer les nombreuses ruelles, les escaliers et les petites places et les nombreux hôtels construits au XIXe siècle, lors du développement du tourisme. Les terrasses des restaurants nous font de l’œil, on s’installerait bien pour un petit dîner aux chandelles, avec le lac de Côme et les montagnes pour toile de fond…

Les hôtels fin de siècle du village de Bellagio sur le lac de Côme

Ruelles du village de Bellagio sur le lac de Côme

Comme à notre habitude, nous rentrons dans l’église du village, l’église San Giacomo. Extérieurement, elle ne laisse rien paraître d’extraordinaire. Et pourtant, une belle surprise nous attend à l’intérieur : un très bel autel en bois sculpté et doré, du XVIIIe siècle, et de magnifiques mosaïques (modernes, mais magnifiques tout de même).

Eglise San Giacomo de Bellagio sur le lac de Come

Mosaïques de l'église San Giacomo de Bellagio sur le lac de Come

Nous poursuivons notre tour du village en admirant quelques curiosités, comme une ancienne église devenue maison d’habitation (il faut oser !) ou une énorme villa toute décrépie à retaper (on ouvre une chambre d’hôtes?). Mais voilà qu’il commence à pleuvoir, vite un dernier regard sur le lac et au sec !

Vue-sur-lac-depuis-Bellagio-lac-Come

Infos pratiques :

  • Il est possible d’effectuer la traversée en ferry avec la voiture. Il n’y a pas vraiment d’horaires, le bateau part quand il est suffisamment plein. La traversée est courte, à peine le temps de profiter du paysage !
  • Il est possible de se garer sur un grand parking (horodateur), à droite en descendant du bateau.
  • De nombreuses boutiques et restaurants permettent aux touristes d’alléger leurs porte-monnaie. Mais l’ambiance dans le village reste très agréable.
  • Ne faites pas notre erreur, ne laissez pas bébé s’endormir dans la poussette ! Une écharpe de portage nous aurait permis de nous balader dans les ruelles… 
Rendez-vous sur Hellocoton !
Tags from the story
, , , , ,

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *