Sortie en pirogue à Atalaya

Le petit port d'Atalaya est situé sur la rivière Madre de Dios. De là, on embarque en pirogue pour s'enfoncer dans la jungle profonde, direction l'Amazone !

Le lendemain, nous partons avec Rosa et Percy, et les gérants de l’auberge où je loge, Carmen et Rodolfo, pour Atalaya. Ce village voisin de Pilcopata est un port sur la rivière Madre de Dios (ou mère de dieu en français, on appréciera toujours l’imagination qu’ont eu les conquistadors espagnols). En route, nous passons par un mirador (point de vue) sur la forêt et la rivière. Les contreforts des Andes s’aperçoivent au loin, la vue est magnifique.

Vue sur forêt tropicale depuis Mirador Atalaya

Nous arrivons à Atalaya, et Percy et Rosa m’invitent à faire une promenade en pirogue. De la rivière, la vue sur la forêt est différente de celle qu’on peut avoir quand on se promène sur un chemin. Les rives semblent impénétrables, et nous apercevons de nombreux oiseaux pêcheurs. Nous arrivons près d’une cascade et passons aussi près d’une petite grotte dont la forme fait penser à une tête de mort.

Rosa et Percy Atalaya Rio Madre de Dios Atalaya Port d Atalaya Pirogue Atalaya 2 Pirogue Atalaya Bananes Atalaya

Après la promenade en pirogue, nous rejoignons Carmen et Rodolfo qui en ont profité pour laver la camionnette à la rivière (je fais un effort pour ne pas m’offusquer de la pollution que cela doit provoquer). La plage s’appelle la Playa Carbon, parce que les cailloux donnent une couleur noire à l’eau, alors que l’eau elle-même est limpide. Je fais un petit tour en marchant dans la rivière, l’eau ne m’arrive qu’aux chevilles mais le courant est fort et l’équilibre est difficile à maintenir. Nous nous posons ensuite pour admirer le coucher du soleil. Quelques motos et camions passent près de nous, la route vers le parc naturel coupe en fait la rivière à cet endroit.

Playa Carbon Atalaya 5 Playa Carbon Atalaya 4 Playa Carbon Atalaya Moto Playa Carbon Atalaya Carmen Rodolfo Playa Carbon Atalaya Camion Playa Carbon Atalaya

Quand l’obscurité arrive et que les moustiques commencent à me dévorer, nous décidons de rentrer. Seulement sur la route, nous tombons sur un bouchon de camion. Un camion est tombé en panne de batterie et son chauffeur l’a abandonné sur place. Sauf que vue la largeur de la route, il bloque le passage pour tous les autres… Un camion essaye de le pousser avec son pare-choc, un autre essaie de le tirer avec une chaîne. La chaîne lâche, les gens commencent à perdre patience et proposent de pousser le camion gênant dans le ravin. Nous passons plus d’une heure à patienter dans la camionnette, et commençons à envisager de devoir passer la nuit sur place. Finalement les camionneurs arrivent à pousser le camion gênant suffisamment pour dégager le passage. Ouf nous pourrons dormir à l’auberge. Mais sur la route, à plusieurs reprises, les phares de la camionnette s’éteignent et refusent de se rallumer, ce qui est plutôt gênant sur une petite route sinueuse en pleine jungle. Finalement nous arrivons sains et saufs, et je m’écroule dans mon lit !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tags from the story
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *