Irlande : les falaises de Bray

Bray's Head - Falaises de Bray
Une belle balade familiale en Irlande, tout près de Dublin : les falaises de Bray et la plage de Greystones. Ajoncs fleuris et oiseaux marins, un bonheur !

Se lever le matin et voir qu’il fait beau. S’en réjouir, parce qu’en Irlande, ce grand soleil n’est pas si courant. Aller se balader au bord de la mer, un peu au sud de Dublin. Et admirer le ballet des oiseaux marins accrochés aux rochers. Une bien belle journée dans les falaises de Bray !

La station balnéaire de Bray

Bray est une petite ville au Sud de Dublin. Une station balnéaire un peu décatie. Nous longeons la longue plage, mais la caillasse n’invite pas trop à se poser. Les maisons ont du charme, mais l’affluence et les nombreux stands de Fish and Chips et de ballons de plage ne nous font pas vraiment envie. Une petite soupe chaude et un sandwich avalés à l’abri du vent, et nous laissons la ville derrière nous, à l’assaut des falaises de Bray.

Bord de mer - Bray

Etourneau

De Bray à Greystones, à la rencontre des oiseaux marins

Bien vite, la petite station balnéaire disparait de notre vue. Nous marchons au milieu des ajoncs fleuris. Le paysage se résume à deux couleurs : le bleu de la mer et du ciel et le jaune des ajoncs. Une troisième couleur s’y ajoute par endroits : le vert du DART, le RER dublinois, qui longe les falaises de Bray. Mais bien vite, nous oublions les rails, les clôtures et les câbles électriques. Ça piaille dur dans les rochers. Mouettes, cormorans, guillemots et petits pingouins s’en donnent à cœur joie dans les falaises surplombant la mer. Oui, vous avez bien lu. Des petits pingouins. Pas vraiment des pingouins, mais ça y ressemble assez pour qu’on s’en contente. Nous sommes ici au spectacle. Ici on niche, là on parade pour convaincre une femelle de succomber à son charme, là on gonfle les plumes pour faire fuir les autres mâles, et ici enfin on plonge pour pêcher sous l’eau. Le tout dans un concert de piaillements incessant. Nous sommes ravis !

Chemin - Falaises de Bray

 

Petits pingouins falaises de Bray

Cormorans a la peche - Falaises de Bray

 

Geranium Herbe à Robert - Falaises de Bray

Rouge-gorge - Falaises de Bray

Quand les falaises de Bray se drapent dans la brume

La péninsule de Bray est connue pour avoir un micro-climat, les nuages s’y accrochent, le brouillard n’est pas rare. Au fil de notre marche, nous alternons entre grand soleil et purée de pois. Quand le brouillard s’effiloche sur les falaises, l’atmosphère se fait mystique, plus silencieuse. Jusqu’à ce qu’un petit coup de vent balaie le brouillard et qu’on découvre la vue sur la grande plage de galets de Greystones. Allez, on ne rentre pas en DART, on fait le trajet retour à pied ? Tiens, et si on suivait ce petit sentier qui grimpe. Il doit y avoir une belle vue de là-haut.

Dans la brume - Falaises de Bray

 

Plage de Greystones - Falaises de Bray

Bray's Head - Falaises de Bray

Infos pratiques

  • Bray et Greystones sont accessibles en DART depuis le centre de Dublin. Greystones est le terminus, mais la plupart des DART ne font le trajet que jusque Bray.
  • La station balnéaire de Bray est très appréciée par les dublinois. En pleine après-midi, vous pouvez oublier l’idée de circuler en voiture en ville ou de trouver une place pour vous garer.
  • La balade de Bray à Greystones fait 6 kilomètres (compter 2h30). Il faut compter 2 kilomètres de plus pour la balade complète du DART de Bray au DART de Greystones. La balade est facile, mais nécessite quand même de bonnes chaussures (passages caillouteux et marches à quelques endroits). On a croisé quelques personnes faisant la balade en VTT, mais je le déconseillerai les jours de grande affluence (comme un lundi de Pâques, ensoleillé de surcroît…).
  • Prévoyez votre sandwich, l’offre en Take Away (à emporter) est très limitée à Bray. Par contre, pas de problème pour trouver un hamburger ou un Fish and Chips. Comment ça, un paquet de frites, ce n’est pas facile à mettre dans un sac de rando ?  🙂
  • La balade est sans danger pour les enfants : on marche sur un sentier large la plupart du temps, et le long d’une clôture. Aucun risque de tomber sur la ligne de train ou dans le vide. Par contre, attention aux épines des ronces et des ajoncs ! Nous avons croisé quelques poussettes, mais quelques passages sont infranchissables, un porte-bébé est beaucoup mieux adapté. Un fauteuil roulant a réussi à passer, chapeau au courageux pousseur-porteur, on n’aurait jamais cru qu’il y arriverait !
  • Bébé en a assez d’être dans le porte-bébé ? Notre remède-miracle du jour : lui faire sentir des fleurs d’ajoncs. Tiens, et si on allait voir cet arbuste 100 mètres plus loin. Tu crois qu’il sent pareil que celui-ci ? Deuxième remède-miracle : guetter le moindre chien à l’horizon et foncer pour aller le voir. 100 mètres puis 100 mètres puis 100 mètres, et voilà bientôt 1 km de parcouru !
  • Il est possible de faire le retour de Greystones à Bray par le DART ou par le chemin longeant les falaises comme à l’aller (en vert sur le plan ci-dessous). Nous vous proposons une autre variante : passer par un chemin un peu plus haut, qui rejoint le sommet de la colline et qui promet une jolie vue (en orange sur le plan). Au départ de Bray, cette variante est facile à trouver, il suffit de monter à la croix qui surplombe la ville. Nous étions trop juste en temps, un avion n’attend pas les retardataires, mais on a déjà prévu d’y retourner et de passer par en haut la prochaine fois.

Des photos privées sont visibles par les utilisateurs connectés (bouton « se connecter » dans le menu tout en haut, puis « aller sur le site »).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tags from the story
, ,

20 Comments

    • L’Irlande est un magnifique pays, n’hésite pas ! En avril, l’herbe n’est pas encore bien verte, mais les ajoncs donnent de la gaieté au paysage. Et qu’est-ce que ça sent bon !

    • Nous avons la chance d’avoir de la famille à Dublin, donc on va régulièrement en Irlande. Et il nous reste tant de choses à voir !

    • S’il fait beau, n’hésite pas à aller à Bray. Par contre il y a un micro-climat sur les falaises, elles accrochent le brouillard. Donc si le temps est moyen, tu devrais plutôt aller te promener à Howth (également accessible en DART). A Bray, il y a plus d’oiseaux et plus d’ajoncs, mais on longe la ligne de Dart et on marche derrière une clotûre. A Howth, on marche sur un petit sentier le long des falaises, c’est beaucoup plus « nature ». A toi de voir ce que tu préfères !

    • Cet étourneau allait de table en table pour essayer de récupérer des miettes. Notre petite fille a adoré l’admirer !

  • C’est magnifique !!!! Ces falaises sont à couper le souffle ! J’attends que mes enfants grandissent un peu (le dernier surtout) et on part une semaine vadrouiller en Irlande. Ces paysages, ces couleurs me donnent tellement envie !

    • Nous aussi on a en stock une liste de destinations pour quand Camomille sera plus grande. Mais l’Irlande est bien adaptée aux enfants. Cette balade par exemple est sans danger pour les petits, grâce à la clôture qui les protège du vide et de la ligne de DART. On y a croisé énormément d’enfants, ravis d’observer les oiseaux et de pouvoir gambader dans la nature.

    • On a eu de la chance avec le soleil et la floraison des ajoncs. On va souvent en Irlande pour Pâques ou Noel, pour les fêtes de famille, mais il faudrait qu’on tente d’autres périodes. L’Irlande toute verte, ça doit être pas mal non plus !

  • Carrément joli ! Ça donne envie. Grand exemple à prendre : vous voir crapahuter en famille partout :). Qu’est-ce que Camomille grandit ! On a bien hâte de la revoir :D.

    • Maintenant que votre puce a quelques mois, vous allez pouvoir commencer à vous balader un peu plus. Bien blottie dans une écharpe de portage, vous pouvez aller partout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *