Météo tropicale

Dans la jungle, théoriquement, il fait chaud, voire très chaud. Il pleut aussi beaucoup, mais les mois de mai à septembre sont relativement secs. Pilcopata est préservée des grosses chaleurs grâce à ses 500 mètres d’altitude. Le jour, il fait 28°C, et la nuit 22°C. Plutôt très agréable donc.

En juin et juillet, il arrive parfois que des courants d’air arctique (donc frais) décident de remonter vers les Andes et provoquent alors un courant d’air rafraîchissant lorsqu’ils redescendent vers la plaine amazonienne. Concrètement, pendant 3-4 jours il fait 17-18°C degrés, la nuit la température descend même jusqu’à 10°C, le temps est très couvert, les averses sont violentes et il y a pas mal de vent. Ces friaje comme on les appelle ici sont plutôt rares mais sont indispensables à la biodiversité amazonienne.

Le problème, c’est que cette année il y en a eu beaucoup, j’en ai vécu 5 ou 6 en deux mois et demi. Et je peux vous dire que les douches froides par ces températures plutôt fraîches, et les nuits dans les courants d’air (vive les fenêtres-moustiquaires), ce n’est pas des plus agréable. Et en plus, les gamins prennent froid à chaque fois et ont à peine le temps de guérir avant un nouveau coup de froid. (Je suis maintenant experte en mouchage de bambins). Il parait que la cause du surnombre de friaje est le réchauffement climatique. Comme quoi le climat ne se réchauffe pas pour tout le monde.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *