En panne dans la forêt de nuages

Foret de nuages - Bosque nublado - Riviere - rapides
La route reliant Cusco, Paucartambo et Pilcopata (porte d'entrée du parc national de Manu) traverse la forêt de nuages. Dépaysement garanti !

J’avais très envie de me rendre à la fête de la Virgen del Carmen à Paucartambo (mi-juillet). Je devais y retrouver Carola (la mère de mon ancienne famille d’accueil à Cusco) et loger avec sa famille. Je voulais également monter de bon matin vers un point de vue sur la forêt amazonienne. Seulement sachant que Carola n’est pas des plus fiables, que les friajes sont exceptionnellement nombreux ces mois-ci (et qui dit friaje dit coup de froid, nuages, donc pas de jolie vue depuis le point de vue), que le bus permettant d’aller de Cusco à Paucartambo me faisait arriver à 1 heure du matin et que j’étais à peine remise de mes mésaventures gastriques et que je me sentais encore très fatiguée, j’avais renoncé à me rendre à cette fête.

Hier, une famille suédoise-péruvienne dorment à l’auberge de Pilcopata. Ils étaient venus visiter le coin pendant quelques jours. Le lendemain matin, entre deux coups de brosse à dents, je discute avec eux. Ils se rendent à la fête de Paucartambo et me proposent très chaleureusement de les accompagner. Je leur demande combien coûterait le covoiturage. Ils me répondent que je n’aurais à me préoccuper de rien. Bon, si c’est comme ça, j’accepte avec plaisir. Je prépare mon sac en quatrième vitesse, et Carmen (la gérante de l’auberge où j’habite) me charge d’une mission. Mettre une bougie à la vierge et prier pour son petit-fils. Handicapé moteur, il a attrapé la fameuse et redoutée grippe A, qui s’est très rapidement transformée en pneumonie. Il est à l’hôpital et les médecins ne savent pas s’il survivra longtemps. Mission acceptée, je mettrais une bougie.

Après le petit déjeuner (des bananes au four, du bon lait de la vache du voisin et du manioc frit, dé-li-cieux), nous voilà partis vers Paucartambo. Au programme, 5 heures de route, cette même route que je prends lorsque je me rends à Cusco et qui traverse la forêt de nuages. Même pas une heure après notre départ, premier arrêt. La voiture chauffe, toute l’eau du circuit de refroidissement s’est évaporée. Heureusement, une rivière borde justement la route et une bonne demi-heure plus tard nous voilà repartis. La route est presque exclusivement de la montée. Dénivelé à avaler: + 3 500 mètres. En cours de route, nous nous arrêtons pour laisser souffler la voiture et faire des photos et je n’ai même pas à réclamer, ils sont encore plus touristes-photographes que moi !

Foret de nuages - Bosque nublado - Riviere - rapides

Le chauffeur roule le plus doucement possible, mais nous tombons en rade une autre fois. Et cette fois pas de rivière sous la main. Pendant que les hommes cherchent de l’eau, je pars me promener avec la mère de famille (Kate, suédoise) et le fils (Brandon, 14 ans). Nous sommes en panne au beau milieu de la forêt de nuages, le bosque nublado. J’avais dévoré des yeux le paysage à travers les vitres du bus lors des précédents voyages. Cette fois, je peux en profiter pleinement et surtout faire pleins de photos. La végétation est très dense, l’air est très humide. Il y a de nombreuses cascades qui bordent la route, et les ruisseaux traversant la piste sont nombreux. Par contre, il n’y a pas un bruit. Dans la forêt tropicale près de Pilcopata, les oiseaux et les insectes font un raffut incessant. Ici, rien. De temps en temps, un sifflement d’oiseau vient rompre le silence. J’admire les fleurs et les fougères, sans me rendre compte du temps qui passe. La voiture, réparée, nous rattrape. Une heure que nous marchons sur cette route, à admirer la forêt de nuages, déjà ?

Dernière surprise du trajet, un arrêt au col de Tres Cruces, à 3 700 mètres d’altitude. Le paysage ici est quasi désertique, seules quelques graminées et mousses arrivent à survivre au climat rude. Seul signe de vie : une petite chapelle dédiée au Señor de la Montana.

Senor de la Montana - Tres Cruces

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tags from the story
, ,

1 Comment

  • Excuse, encore quelques questions:

    On s’habille comment à Paucartambo? donc froid la nuit et chaud dans la journée ou gla gla dans la journée aussi?

    Le bus Cuzco-Paucartambo: tous les jours? horaires? Fréquence? et pour le retour, pareil?

    merci pour tes réponses

    Saludos, Tschüss

    ODILE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *