Fête de l’Inti Raymi à Cusco

Inti Raymi Cusco 14
L'Inti Raymi à Cusco : une reconstitution historique haute en couleurs, pour revivre le temps des Incas et en prendre plein les yeux.

Le 24 juin, Cusco fëte le soleil lors de la fête de l’Inti Raymi. Les incas faisaient une longue cérémonie pour prier le soleil pour qu’il revienne (ici c’est le solstice d’hiver, donc le jour le plus court de l’année). Maintenant, les vrais incas ont disparus, mais il reste toujours une belle reconstitution de la cérémonie, avec costumes, chants et discours en Quechua.

La cérémonie de l’Inti Raymi se déroule en plusieurs étapes. Tout comme à Q’orikancha (le temple du soleil), les prêtres poussent la chansonnette devant les vierges du soleil béates d’admiration et l’ensemble des troupes, le tout en présence de l’Inca (le grand chef) et de sa poulette.

Ensuite tout le monde part en procession jusqu’à la Plaza de Armas (le centre de l’empire inca). A noter que monsieur grand chef ne se déplace que sur un tapis de fleurs fraîches… Quelques momies se joignent a la procession, et monsieur et madame grand chef se déplacent uniquement en chaises a porteurs (du coup des portes spéciales plus hautes que la normale étaient nécessaires pour qu’ils puissent rentrer dans un bâtiment)…. Sur la Plaza de Armas, discours politique : l’acteur jouant le grand chef cette année a prié son « peuple » de rechercher la paix en cette période de troubles (problèmes économiques, troubles en Amazonie a cause de l’exploitation des ressources sur les terres des indigènes, révoltes paysannes a cause de la privatisation de l’eau, et mécontentement des entreprises de transport a cause du nouveau code de la route).

La fête de l’Inti Raymi se poursuit ensuite à Sacsayhuaman (le grand ensemble religieux qui surplombe la ville). Salutation devant les 4 points cardinaux (qui représentent les 4 grandes provinces de l’empire inca), bénédiction de l’eau, offrande de feuilles de coca a la terre, allumage du feu sacré, sacrifice de lama (enfin ils font semblant), cuisine des tripes du lama pour le grand chef, revue des troupes et prière au dieu soleil, le tout en quechua. Les riches touristes assistent a tout ça sur des gradins chers payés, les pauvres touristes et les péruviens s’entassent sur le mont en face et tentent de voir quelque chose. Il fait très chaud, le soleil tape dur, on ne voit pas très bien, et surtout on ne comprend pas grand chose (le quechua n’est pas une langue des plus claires). Nous renonçons donc avant la fin. Sur les prairies alentour, les péruviens en profitent pour pique-niquer, jouer au volley (le sport national ici), vendre des souvenirs aux touristes, et préparer de bons petits plats.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *