Bonne adresse au cœur des châteaux de la Loire

Nous avons dégoté la chambre d'hôtes parfaite pour un séjour au cœur des châteaux de la Loire : la ferme de Bretesche. Le petit-déjeuner y est divin.

Le manque de temps ces dernières semaines et un changement de programme (adieu l’Auvergne, bonjour le Centre !) nous a amené à chercher une chambre d’hôtes à peine 3 semaines en avance, pour un séjour en plein mois d’août. Autant dire que j’ai cru au miracle lorsque j’ai pu réserver 4 nuits à la ferme de la Bretesche ! Et pour une réservation de presque dernière minute, nous sommes plutôt très très bien tombés.

Les extérieurs

La ferme de la Bretesche se situe à Faverolles-sur-Cher, à 15 minutes du château de Chenonceau et du zoo de Beauval. On peut difficilement faire mieux ! La rue n’est pas folichonne avec ses 4 garagistes, mais sitôt entrés dans la propriété, le charme opère. Les chambres d’hôtes ont été aménagées dans une grande longère, qui abritait autrefois les animaux de cette ancienne ferme viticole. Le parc est très bien entretenu et les transats permettent de se détendre au calme et au soleil après une rude journée de tourisme.

Extérieurs ferme de la bretesche

La chambre « Passé simple »

Nous avons choisi la chambre « Passé simple » pour sa salle de bains avec baignoire. La décoration de la chambre nous a totalement charmé et est en harmonie avec l’architecture du lieu. Petit détail amusant : la porte en deux parties, façon box d’écurie.

La literie est très confortable, de même pour les deux fauteuils. Une télé se cache dans un placard. Le lit est refait et les serviettes sont changées tous les jours. L’accès à Internet se fait par les prises électriques. On se sent très bien accueillis : bouteille d’eau, petits bouquets de fleurs du jardin, petits bonbons ou chocolats (tous les jours également !). Un lit parapluie nous a été fourni, et Camomille a passé des nuits formidables… dans la salle de bains !

Chambre Extérieurs ferme de la bretesche

Nos seuls petits bémols : il manque un peu de place pour ranger ses affaires et le sol en tomettes est assez frais, nous avons dû allumer le chauffage la première nuit. De par la configuration en longère, il faut traverser le parc pour aller dans le salon réservé aux hôtes ou dans la cuisine pour le petit-déjeuner. Pas facile de se motiver quand il fait un peu frais !

Les salons

Un salon d’extérieur a été aménagé dans l’ancien poulailler, et, là encore, la décoration est vraiment très réussie. Les propriétaires chinent avec passion et ça se voit ! Un autre salon équipé d’une kitchenette (micro-ondes, bouilloire, cafetière, évier) permet de se préparer un petit dîner et de se détendre au chaud. Besoin d’un conseil touristique ? Plongez-vous dans les nombreux livres ou encore mieux, demandez à Michelle la propriétaire. Elle est intarissable sur tout ce qu’il y a voir dans les environs, et peut vous faire des bons de réductions pour la plupart des châteaux des environs.

Salon Extérieurs ferme de la breteschePetit détail historique : la ligne de démarcation entre zone libre et zone occupée passait par le Cher… La Ferme de Bretesche était du côté libre, et les habitants de la zone occupée venaient s’y ravitailler en œufs et autres denrées de la ferme.

Le petit-déjeuner

Le petit-déjeuner est servi dans la cuisine de la maison des propriétaires (j’ai oublié de faire une photo). Comme il faisait frais pour la saison, un grand feu de cheminée nous a réchauffés ! Une chaise haute est mise à disposition.

Le petit-déjeuner était un délice. Vraiment. Pour les yeux d’abord : une table bien pleine, de la porcelaine et de l’argenterie chinées. Pour le ventre ensuite : plusieurs sortes de bon pain frais, un fromage local chaque jour différent, 5 ou 6 sortes de confitures toutes maisons et délicieuses, miel maison, coupe de fruits frais et un gâteau maison, lui aussi chaque jour différent. Michèle, la propriétaire, nous pousse à goûter à tout et nous bichonne : elle m’a refait une coupe de fruits en voyant que Camomille m’avait tout mangé ! Les propriétaires ont beau être à la retraite, on les croit facilement quand ils nous disent ne pas avoir beaucoup de temps libre !

Coin cuisine Extérieurs ferme de la bretesche

Le petit détail qui tue : les hôtes repartent avec un pot de confiture maison de leur choix. Quand on a dit qu’on voulait l’offrir, on a même eu droit à un deuxième !

Et pour le dîner ?

Nous avions fait des courses au supermarché d’à côté, et prévu des plats qui se réchauffent au micro-ondes. Camomille se couchant tôt, nous n’avions pas trop la possibilité d’aller au restaurant. A en croire les autres clients, venus apparemment surtout pour la gastronomie locale, le Clos de Jeanne à Genillé est une très bonne adresse. De notre côté, nous avons simplement savourer des pizzas à emporter de L’Adagio de Montrichard (méfiez-vous des avis sur internet, le restaurant a changé de propriétaire au printemps et est maintenant très bien).

Pour résumer

Une excellente adresse, nous avons été conquis ! Surtout pour le prix : 75 € la nuit, petit-déjeuner inclus. Pour le niveau de confort (classement 4 épis) et la qualité de service, c’est très raisonnable. Nous gardons l’adresse dans un coin de notre tête pour notre prochain passage dans le val de Loire, il nous reste tellement à découvrir !
Petit détail pratique : la chambre d’hôtes est sur Gîtes de France, mais son calendrier de disponibilité n’est pas en ligne. Il faut téléphoner pour réserver. Et on l’a déjà évoqué, mais la longère est un peu froide et difficile à chauffer. La ferme de la Bretesche n’est donc ouverte qu’à la belle saison, en gros de Pâques à septembre.

Vous avez aimé notre article ou nos photos ? Vous pouvez voter pour nous pour les Golden Blog Awards 2014. Merci !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *