Pékin : le temple du ciel et son parc

Cour temple du ciel pekin

Pour notre première sortie touristique à Pékin, notre guide nous emmène directement au Temple du Ciel, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Oui il est comme ça notre guide. Il nous attaque tout de suite avec du lourd. Et en fait de temple, c’est un immense complexe comprenant plusieurs temples et un parc de plus de 200 hectares que nous découvrons. De quoi y passer des heures !

Le Temple du Ciel : lieu de prière au ciel et à la terre

Ce qui attire le plus les touristes au Temple du Ciel, ce sont les bâtiments dédiés à la prière, aux noms poétiques : Salle des Prières pour l’Abondance des Moissons, Autel du Tertre Circulaire, Palais du Jeûne, Administration de la Musique Divine, Temple de la Voûte Céleste Impériale… Les bâtiments sont absolument magnifiques. Grâce à notre guide, nous prenons connaissance de la valeur symbolique de tout ce qui nous entoure : les 4 colonnes pour les 4 saisons, des dalles sonores produisant des échos, les tuiles bleues pour le ciel, les tuiles vertes pour la terre, et le chiffre 9, symbole de l’Empereur, omniprésent…

Un samedi matin au Temple du Ciel

Autour des bâtiments de prière s’étend un immense parc très fréquenté par les pékinois. Quel plaisir de les observer jouer au Jianzi (jeu du volant, qui consiste à se renvoyer un volant à plumes avec les pieds), chanter en chorale improvisée, jouer avec leurs enfants, s’exercer au Tai Chi ou même tricoter ! Nous sommes loin de l’ambiance d’une grande ville, ici tout le monde est détendu et souriant. Une belle image de la Chine parfaite !

La fondue chinoise

Notre guide nous emmène déjeuner dans un restaurant des alentours. Au menu ce midi : fondue chinoise, un plat originaire de Mongolie, mais très populaire à Pékin. Nous sommes les seuls touristes du restaurant, ce qui nous intimide un peu. Au centre de la table, une grosse marmite en métal est posée sur un réchaud. Une serveuse y prépare un bouillon avec quelques légumes et épices. Jusque là, tout va bien. Mais devinez ce qu’on y trempe dans ce bouillon ? Des lamelles d’estomac de vache ! Hum, je crois que je vais être végétarienne ce midi…

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *